Herbert Foundation

Public Space / Two Audiences

Works and Documents from the Herbert Collection, inventaire

Museu d’Art Contemporani de Barcelona, Barcelone

08 février – 01 mai, 2006

	<p>Exposition <em>Public Space / Two Audiences</em>, Macba Barcelone, 2006</p>

Exposition Public Space / Two Audiences, Macba Barcelone, 2006

	<p>Exposition <em>Public Space / Two Audiences</em>, Macba Barcelone, 2006</p>

Exposition Public Space / Two Audiences, Macba Barcelone, 2006

	<p>Exposition <em>Public Space / Two Audiences</em>, Macba Barcelone, 2006</p>

Exposition Public Space / Two Audiences, Macba Barcelone, 2006

En 2006, la Collection Herbert fut exposée pendant trois mois au Macba à Barcelone, en collaboration avec son directeur Manuel J. Borja-Villel. Le vernissage eut lieu délibérément au même moment que l’ouverture d’ArcoMadrid, une des plus grandes foires d’art en Europe. Pour contrebalancer la commercialité qui caractérise aujourd’hui le monde de l’art, un débat public fut organisé le jour de l’ouverture. Michael Baldwin et Mel Ramsden d’Art & Language, Robert Barry, John Baldessari, Daniel Buren, Luciano Fabro et Lawrence Weiner, parmi d’autres, participaient aux discussions à propos de la réinterprétation de l’art conceptuel.

Avec ses grands espaces blancs, le Macba est un exemple classique d’architecture contemporaine. Tout le bâtiment était consacré à la Collection et donnait, avec plus de 150 œuvres, un exemple de présentation muséale de la Collection.
Dans le hall d’entrée monumental, aux côtés d’ Untitled de Donald Judd et d’ Incomplete Open Cubes de Sol LeWitt, on avait installé Public Space / Two Audiences de Dan Graham. Cette œuvre, réalisée en 1976 pour la Biennale de Venise, étudie, par le biais de deux espaces, la dynamique entre des groupes, qui, séparés par une cloison en verre, ne peuvent pas communiquer directement, mais uniquement par le regard et par la sensation de séparation ou de solidarité qui s’ensuit.

Comme titre de l’exposition, Public Space / Two Audiences indiquait cette fois encore le stade auquel se trouvait la Collection à ce moment. À cette époque, les Herbert avaient entamé à Gand la construction d’une structure publique pouvant abriter de manière permanente leur Collection et leurs Archives. La création d’une Fondation en tant que public space impliquait une confrontation inévitable avec une audience.

Le terme inventaire choisi comme sous-titre renvoyait au fait que la Collection, bien qu’inachevée, se préparait à aborder l’étape suivante : celle de la permanence.

Publication
Public Space / Two Audiences, inventaire
Works and documents from the Herbert Collection
conception et mise en place: Inge Ketelers
2006

Publications:

×