It is... it isn't...

The Collection of Annick and Anton Herbert

Herbert Foundation - 106

02 octobre, 2022 – 04 juin, 2023

André Cadere, Barre de bois rond B02300140, 1975, Herbert Foundation 106
(Photo: K. Daem)

Avec la présentation de la collection It is…it isn’t…, Herbert Foundation ouvre pour la première fois les portes des salles d’exposition privées, au numéro 106 de la Raas van Gaverestraat. L’exposition rend un hommage public à Anton Herbert, décédé fin 2021. Elle sera complétée par une série d’événements sur l’oeuvre de la vie des Herbert.
 

Depuis le début des années 1980, le 106 de la Raas van Gaverestraat, une ancienne usine de cadres rénovée en collaboration avec André Platel, abrite la collection d’Annick et Anton Herbert. Les Herbert ont déménagé en même temps que leur collection dans ce bâtiment, où ils ont délibérément choisi de présenter les oeuvres d’art, avec soin et après mûre réflexion, dans les salles adjacentes à leur espace privé. Une mise en place souvent concertée avec l’artiste.

It is…it isn’t… est la première présentation accessible au public dans des salles d’exposition encore privées il y a peu. Le titre de l’exposition est emprunté au livre d’artiste homonyme de Robert Barry, publié en 1972 aux Éditions Yvon Lambert. Au centre de chaque page, l’artiste a placé un adjectif suivi d’une virgule. Les premières pages sont affirmatives (c’est…), les pages suivantes négatives (‘ce n’est pas…’). Le livre d’artiste se lit comme un poème visuel épuré, qui s’approuve et se dément tour à tour.

Même privée, une collection d’art est ambiguë par essence. L’ensemble des oeuvres reflète une trajectoire unique, jalonnée de rencontres, de possibilités et de choix subjectifs. Une collection privée ne se dévoile pas seulement dans ce qu’elle est, mais aussi dans ce qu’elle n’est pas.

It is…it isn’t…, qui s’étend sur 4 niveaux dans l’espace d’exposition 106, tente de restituer l’atmosphère des arrangements qu’Anton et Annick y ont réalisés au fil des années. L’exposition ambitionne de faire découvrir aux visiteurs le dévouement avec lequel les Herbert ont vécu par et pour l’art.
 

Avec des oeuvres de Carl Andre, Giovanni Anselmo, Art & Language, Robert Barry, Marcel Broodthaers, stanley brounw, Daniel Buren, Jean-Marc Bustamante, André Cadere, Jan Dibbets, Luciano Fabro, Donald Judd, On Kawara, Harald Klingelhöller, Joseph Kosuth, Jannis Kounellis, Sol LeWitt, Richard Long, Mario Merz, Reinhard Mucha, Bruce Nauman, Giulio Paolini, Gerhard Richter, Robert Ryman, Thomas Schütte, Jan Vercruysse, Didier Vermeiren, Ian Wilson.